L’acceptation : la solution à toutes nos souffrances

Tu as surement déjà vécu une ou plusieurs situations qui t’ont fait souffrir au point où tu en gardé un goût amer. Il se peut même que tu aies eu parfois l’impression de répéter les memes situations douloureuses. Et si je te disais qu’il existait une attitude idéale pour enfin arrêter de souffrir ? Pour enfin arrêter de souffrir et vivre en paix avec toi-même et les autres, il te suffit de pratiquer une seule chose : l’acceptation.

Qu’est-ce que l’acceptation ?

L’acceptation c’est le fait d’accepter les choses telles qu’elles sont et non comme tu voudrais qu’elles soient. L’acceptation c’est le lâcher-prise envers tout ce que tu ne peux modifier ou contrôler.

Dans le cadre des 5 blessures de l’âme, cela consiste à reconnaître l’existence de la blessure et du masque associé tout en étant conscient d’avoir encore des choses à régler sur cet aspect car cela fait partie de l’expérience humaine. C’est te donner le droit d’avoir souffert et d’en avoir voulu à l’un de tes parents. C’est avoir de la compassion envers toi-même et envers eux.

Accepter signifie regarder les blessures tout en étant conscient d’avoir encore des choses à régler sur cet aspect. Accepter c’est simplement se donner le droit d’apprendre à travers ce que nous avons vécu.

Quand tu acceptes les situations et les personnes telles qu’elles sont, tu décides enfin de faire la paix avec. Cela s’applique notamment avec les parents mais aussi avec toi-même. Tu te donnes alors le droit d’avoir souffert et d’en avoir voulu à l’un de tes parents ou aux deux.

Les 3 formes d’acceptation

Il y a trois formes d’acceptation :

  • L’acceptation des situations : c’est donner le droit aux événements de s’être déroulés tels qu’ils se sont déroulés. Accepter une expérience passée ne veut pas dire que nous sommes d’accord avec ce qui s’est passé. Mais il s’agit plutôt de d’accepter son existence telle qu’elle est. Car le passé ne peut être changé.
  • L’acceptation des autres : c’est donner le droit aux personnes qui nous ont blessées d’avoir agi ainsi car c’était le seul moyen qu’ils ont trouvé à ce moment-la pour exprimer leur souffrance. C’est accepter que l’autre souffre autant que nous de la situation.
  • L’acceptation de soi : c’est se donner le droit d’avoir agi d’une certaine manière lorsque la situation à eu lieu dans le passé. C’est accepter d’avoir utilisé des masques. Ces masques t’ont aidé à te protéger et à t’adapter à ton environnement familial. C’est accepter d’avoir été imparfait. D’avoir blessé l’autre par le passé et de s’être aussi blessé soi-même.

Les bienfaits de l’acceptation

L’acceptation est libératrice. Elle permet de vivre en paix et se libérer d’un poids.

L’acceptation mène à la compassion pour les autres et au pardon. Elle permet de faire enfin la paix avec les autres et avec ses parents en reconnaissant qu’ils ont eux aussi des âmes avec des blessures et des masques. C’est accepter qu’ils aient (eu) aussi leurs souffrances (dans leur enfance). C’est avoir de la compassion envers eux, leur vécu et leurs souffrances. C’est par la pratique de l’acceptation que le lâcher-prise sur les autres et sur tes parents opère. En ayant de la compassion pour leur propre souffrance.

L’acceptation amène aussi à se pardonner soi-même. En effet, En acceptant qui tu es aujourd’hui, zones d’ombres y compris, tu fais la paix avec toi-même. Tu peux alors plus facilement apprendre à t’aimer tel que tu es une fois que tu t’acceptes d’abord tel que tu es. Au final, ta capacité à te pardonner est directement liée à ton degré d’amour-propre et donc d’acceptation de toi-même.

Nous ne pouvons pas arriver à être ce que nous voulons être tant que nous ne nous sommes pas acceptés dans ce que nous ne voulons pas être.

Lise Bourbeau

Enfin, l’acceptation mène à la paix intérieure grâce au lâcher-pris sur les situations. Quand tu décides d’accepter pleinement les situations que tu vis, positives ou négatives, tu décides simplement d’être en paix avec ton vécu, passé ou présent. En vivant en paix avec ton vécu tu peux alors plus facilement tirer des leçons de tes expériences et évoluer sur ton cheminement personnel.

Comment pratiquer l’acceptation ?

  • Pratiquer le lâcher prise sur ce que tu ne peux changer ou contrôler
  • Développer ta compassion pour les autres
  • Pardonner qu’ils t’aient blessé
  • Te pardonner de les avoir blessé
  • Avoir de l’amour pour l’âme de ces personnes et leur cheminement personnel
  • Faire la paix avec eux et avec toi-même.

Pratiquer l’acceptation c’est choisir de lâcher-prise et avancer plutôt que de s’accrocher et stagner.

Lélia Koena

Lélia, passionnée par la vie et amoureuse de la nature qui rêve d’un monde équilibré et libre. Fondatrice de Koena. https://iamkoena.com

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store