Image for post
Image for post

Quelle est ta préférence cérébrale ?

Quand on observe l’anatomie d’un cerveau humain, on peut facilement être dérouté. Mais savais-tu que nous avons plusieurs cerveaux ? Alors quand je dis plusieurs cerveaux bien sur il s’agit d’un abus de langage. En réalité, notre cerveau est à la fois unique et multiple car il possède plusieurs fonctions différentes. Chacune d’elle est localisée dans une une zone précise, appelée « cerveau » par extension. Et selon le neurobiologiste Ned Hermann, nous aurions tous une préférence cérébrale, qui déterminerait notre comportement et personnalité.

Les différents cerveaux

o Le cerveau tri-unique : cerveau cortical, limbique et reptilien

Comme tout organisme, la forme du cerveau a subi plusieurs évolutions. Le modèle le plus célèbre qui permet de considérer la structure du cerveau en relation avec son histoire nous vient de Paul MacLean et de son fameux « cerveau triunique ».

Image for post
Image for post
  • un cerveau « limbique », apparu avec les premiers mammifères, capable de mémoriser les comportements agréables ou désagréables, et par conséquent responsable chez l’humain de ce que nous appelons les émotions. C’est le siège de nos jugements de valeur, souvent inconscients, qui exercent une grande influence sur notre comportement.
  • un « néo-cortex », serait le résultat de la 3e et dernière phase de l’évolution. Il prend de l’importance chez les primates et culmine chez l’humain avec nos deux hémisphères cérébraux gauche et droite. C’est grâce à eux que se développera le langage, la pensée abstraite, l’imagination, la conscience. Le néocortex est souple et a des capacités d’apprentissage quasi infinies. Il permettrait notamment le raisonnement logique, le langage et l’anticipation des actes.
Image for post
Image for post

o Le cerveau aux deux hémisphères : cerveau gauche et cerveau droit

La vision des cerveaux au pluriel existe aussi dans le sens de « latéralisation ». En effet, à ces trois cerveaux emboîtés de façon verticale chez l’homme, l’on peut superposer une symétrie axiale, à l’origine de deux hémisphères cérébraux. Les hémisphères cérébraux sont les parties droite et gauche du cerveau. Ce sont deux structures quasi symétriques qui sont reliées entre elles par des fibres nerveuses.

Image for post
Image for post
  • le mode dit « droit » (associé à l’hémisphère droit du cerveau), avec une vision plus globale, est le siège du sentiment et de l’imagination, des émotions et du sensoriel

Le rôle de chaque cerveau dans la personnalité

o Cerveau gauche : le sens du détail

Image for post
Image for post

o Cerveau droit : un vision globale

Image for post
Image for post

o Cerveau cortical : le siège de la réflexion

Image for post
Image for post

o Cerveau limbique : le siège de émotions et du vécu

L’utilisation du Cerveau Limbique nous amène à nous intéresser de façon concrète et pratique aux choses et au quotidien. Il tend à vivre les choses en valorisant le vécu subjectif et la dimension émotionnelle. Ses centres d’intérêt se portent vers ce qui est concret et tangible. Le cerveau limbique nous oriente vers le « faire » plutôt que vers les idées ou les concepts. Il nous permet de réaliser et de finaliser les projets que nous entamons. Précieux dans cette qualité essentielle qui favorise l’aboutissement, il dicte aussi nos mécanismes d’apprentissage.

Image for post
Image for post

Les préférences cérébrales du modèle Hermann

En s’appuyant sur les recherches des neuro-biologistes Roger Sperry et Paul McLean sur le fonctionnement cérébral, le chercheur américain Ned Herrmann a mis en relation régionalisation cérébrale et traitement de l’information. Il a démontré que les individus « sélectionnent » les stimuli qui déclenchent leurs actions en fonction de leurs « préférences cérébrales ». Il a élaboré une grille qui fonctionne comme une carte simplifiée de l’esprit humain.

Image for post
Image for post

1. Mode de pensée analytique.

  • Mots clés : logique, factuel, critique, technique et quantitatif.
  • Points de force : compile les faits, analyse, argumente rationnellement, formule des théories, mesure précisément, résout les problèmes logiquement, raisonne, comprend les éléments techniques, analyse critique, travaille à partir de chiffres, de statistiques, est précis.

2. Mode de pensée séquentielle.

  • Mots clés : prudent, structuré, organisé, détaillé et planifié.
  • Points de force : remarque les défauts, approche les problèmes pratiquement, va jusqu’au bout des choses, développe des plans détaillés et des procédures, envisage les problèmes sous l’angle du planning.

3. Mode de pensée relationnel.

  • Mots clés : interpersonnel, émotionnel, spirituel, sensible, kinesthésique.
  • Points de force : comprend les difficultés relationnelles, anticipe le ressenti des autres, comprend intuitivement le ressenti des autres, perçoit des éléments non verbaux issus du stress, engendre l’enthousiasme, persuade, concilie, enseigne, partage, comprend les éléments émotionnels, prend en compte les valeurs.

4. Mode de pensée imaginatif.

  • Mots clés : holistique, intuitif, intégratif, synthétique et conceptuel.
  • Points de force : Lit les signes du changement, voit les choses globalement, reconnaît les nouvelles possibilités, tolère l’ambiguïté, intègre les idées et les concepts, défie les règles établies, synthétise les éléments divers en un nouveau tout, invente des solutions nouvelles, résout les problèmes de manière intuitive, intègre en simultané différents inputs.

L’intérêt du modèle de Hermann

Ce dernier modèle est un pilier dans beaucoup de domaines professionnels, notamment celui de la vente et du marketing. Toutefois, il pourrait nous servir au quotidien dans nos vies personnelles pour apprendre à mieux communiquer avec les autres. Il permet de se comprendre soi, mais également notre entourage et leurs canaux de communication privilégié.

Written by

Lélia, passionnée par la vie et amoureuse de la nature qui rêve d’un monde équilibré et libre. Fondatrice du concept Koena. https://iamkoena.com

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store